• REFLEXION SUR LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE.

    LA VERITE CACHEE PAR LA FRANCE SUR LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE.

    En relation avec la réaction des gilets jaunes 

     VERITE SUR LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE.

    L'IMPACT DE LA FRANCE DANS LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE 

    Eu égard à la cristallisation des citoyens français sur la hausse des carburants d’une part, et sur toutes les mesures censées améliorer la qualité de l’air à       court et moyen terme (électrification du parc à marche forcée avec mise au     piloris des motorisations diesel voire essence) d’autre part, il est intéressant   de regarder ce que pèse la France dans le cadre des émissions mondiales de    CO2, censées être à l’origine du dérèglement climatique.                                    

    D’après l’Agence internationale de l’énergie, site en anglais (KeyWorld Energy Statistics), voici la liste des émissions de CO2 par pays, pour l’année 2016. Les données du tableau ci-dessous sont en milliards de tonnes et les pourcentages arrondis à la première décimale :

     

    Émissions mondiales de C02
    Monde entier 32,32100 %
    Chine 9,06 28 %
    États-Unis 4,83 14,9 %
    Inde 2,08 6 %
    Russie 1,44 4,4 %
    Japon 1,15 3,6 %
    Allemagne 0,73 2,3 %
    Corée du Sud 0,59 1,8 %
    Iran 0,56 1,7 %
    Canada 0,54 1,7 %
    Arabie saoudite 0,53 1,6 %
    Brésil 0,52 1,6 %
    Indonésie 0,45 1,4 %
    Mexique 0,45 1,4 %
    Afrique du Sud 0,41 1,3 %
    Australie 0,39 1,2 %
    Royaume-Uni 0,37 1,1 %
    Turquie 0,34 1,0 %
    Italie 0,33 1,0 %

    France

     

    FRANCE

    0,29

     

    0,29

    0,9 %

     

    0,9%

     

    Les 177 autres pays, situés en dessous de 1 % ne sont pas listés mais             représentent tout de même les 23,1 % restants.Même en admettant que la    France divise par 2 ses émissions de CO2 grâce à la disparition des voitures à essence ou diesel (quid de la transition d’un point de vue réaliste et                 économique, notamment pour les 64 % de Français utilisateurs de la voiture par nécessité et pour tous les professionnels), l’impact sur le dérèglement      climatique mondial serait quasiment négligeable.                                               

    D’autant que les quatre pays les plus concernés n’ont pas l’intention (pour le moment et à moyen terme) de se diriger vers les mêmes pistes d’amélioration... Dans ces conditions, augmenter le prix des carburants en France en invoquant la lutte contre le dérèglement climatique est avant tout une politique fiscale à court terme !

     

     REFLEXION SUR LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE.

    NOS DIRIGEANTS et LES "ECOLOS GAUCHOS INTELLOS BOBOS HULOT et conSORT", NE DEVRAIENT-ILS PAS COMMENCER PAR CONVAINCRE LES AUTRES PAYS DU MONDE, A RAMENER LEUR NIVEAU DE POLLUTION A CELUI DE LA FRANCE, POUR SAUVER LA PLANETE, AU LIEU DE NOUS INSTRUMENTALISER AVEC LES PRIX DES CARBURANTS ? 

     REFLEXION SUR LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE.

     

                                        C.(_)o(_).F.D

     

                                                     Sur une idée civique  REFLEXION SUR LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE.de Gilles M


  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Novembre à 11:39

    Mais bien sûr ! Comme dit Roumanof on ne nous dit pas tout....

    Bon week end.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :