• Lettre d'un "grognard" de la Nation

    Lettre d'un grognard de la Nation

     

    Sire,

     

    Je voudrais vous féliciter.

    Il en a fallu du courage

    Pour décider de ponctionner

    De leurs soi-disant, avantages

    Tous ces bienheureux retraités.

     

    *

     

    Lorsqu’ils étaient en activité

    L’Etat, que vous représentez, aujourd'hui; leur a demandé de cotiser pour les « vieux ».

    Maintenant, vous les faites, payer, sans la moindre flagornerie, pour les jeunes.

     

    *

     

    Il est vrai , que « ces vieux » sont redoutables

    Et pour tout dire, presque enragés

    Avec leurs béquilles et leurs bandages

    Sans parler des chaises percées.

     

    *

     

    Il y a même un bon côté.

    Peu, s'en iront à l'abordage,

    Afin d'incendier l'Elysée

    Ou de construire des barrages.

    Et puis, ils vont bientôt crever !

    Alors , pourquoi, donc, s'en priver ?

     

    *

     

    Peut-être vous a-t-il échappé

    Ce que fut, leur enfance dorée?

     

     

    La deuxième guerre mondiale

    Avec son lot de privations

    De bombardements.

    Un régal !

    Pour qui aime les films d'action. 

    Et ensuite ce fut l'école

    Où, l'on passa bien peu de temps

    Pas, comme certains guignols

    Qui n'en sortent qu'à 27 ans.

    Souvent après c'était l'usine

    Où l'on entrait à 14 ans

    Quarante huit heures, par semaine

    Quinze jours de congés payés ...

    Vraiment l'existence rêvée.

     

     

    Votre service militaire

    Dites moi, où l'avez vous fait ?

    Pour nous, 28 mois d'une guerre

    Des milliers de jeunes y sont tombés pour que vous puissiez exister et leur rendre de cette façon ingrate

    Mais cela n'est pas votre affaire

    Pour le résultat "con" connait.

     

    *

     

    Alors, pourquoi donc se gêner ?

    Pressurons-les tous ces nantis rescapés !

    Afin de pouvoir mieux distribuer

    Aux arrivants de ces pays

    Qui jamais n'auront travaillé

    Ni cotisé !

    Que nenni !

     

     

    Pour ce qui est du logement,

    Mon Dieu que nous fûmes gâtés !

    A six, dans l'appartement

    D'à peine soixante mètres carrés

    Sans aucune des commodités

    "Con" accorde généreusement

    Même aux nouveaux arrivés.

     

     

    La morale ?

    Enseignez la, aux enfants de votre République, en pleine décadence !

     

    *

     

    Sans doute, l'histoire de France qui est la nôtre

     

    N'est pas votre tasse de thé.

     

    Elle fût traitée en votre absence

     

    Ou bien, vous l'avez oubliée.

     

    Pas nous !

    Un jour,

    vous vous en apercevrez...

    Lettre d'un grognard de la Nation

     

    Sur une idée originale de

    Lettre d'un grognard de la Nation

                                      "Nadine Nation"


  • Commentaires

    1
    Samedi 20 Janvier à 18:21

    Une France que l'on est pas prêts de retrouver.....

    Bonne soirée.

    2
    nanard
    Dimanche 21 Janvier à 07:56

    Triste réalité. A conserver et à transmettre.  Nanard.

    3
    Lundi 22 Janvier à 18:27

    La France a foutu le camps erf

    Bonne soirée Jean

    Bise

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :