• Affaire Bénalla - Macron

    Affaire Bénalla - Macron

     

     

     

    Affaire Bénalla - Macron

    EPILOGUE

     

    Nous allons commencer à comprendre, qu'il est le despote du mépris.

    Le 25 juillet 2018, il s'est révélé, contraint et forcé, après ne pas avoir pu étouffer cette affaire, en mai 2018.

    Subordination des 2 témoins qui n’ont pas été poursuivis, pour éviter, leurs déclarations, à charge de Bénalla.

    Mépris des fonctionnaires (police, gendarmerie, armée, etc.) qui ne bénéficient pas des mêmes rémunérations, avantage et considérations (logement de fonction ...) après des états de service supérieurs en année et en qualité, par rapport à Bénalla. 

    Mépris des élus qui se sont réunis en assemblées et commissions parlementaires inutiles et couteuses suscitées par l'absence de courage de Macron liée au fait qu'il n'ait pas révélé cette affaire, pour les raisons développées dans le 2é et 3é alinéa ci-dessus.

    Mépris du peuple français qui a été manipulé du 5 mai au 24 juillet 2018, par ce théâtre politico médiatique.

    Quand un chef est capable d'un tel comportement pour une affaire, qui sommes toutes, est d’une relative gravité, posons-nous, la question de savoir, qu’elles seraient ses agissements, pour des raisons plus graves.

    Le pire est à craindre et dans tous les cas, force est de constater, que nous ne sommes pas dans une République exemplaire, définie lors de sa campagne électorale.

    Affaire Bénalla - Macron

     

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Juillet à 17:48

    Conséquence des dérives de nos institutions et du développement des smartphones.....!

    Bonne soirée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :